Sélectionner une page

Beaucoup d’entre-vous font appelle à mes services pour la création d’un logo. Certains sont étonnés du prix annoncé lors du devis. Je comprends que ce type de prestation est chère et peut refroidir car c’est un investissement. De plus, vous achetez un bien non palpable, vous ne pouvez pas le toucher, le mettre dans votre salon… Mais il est essentiel à votre communication, pour vous faire connaitre et vous donner une image professionnel et de confiance à vos futurs clients. Afin de démystifier le prix et le pourquoi, je souhaitais vous parler un peu de mon processus de création.

Les-dessous-de-la-création-d'un-logo

La prise de contact – le cahier des charges

Lorsque je reçois un mail d’une potentielle cliente, avant de faire un devis, nous discutons pour cerner l’ensemble du projet. Quel sera l’utilisation du logo ? Est ce qu’elle aura besoin au passage de cartes de visites ?
Bref, nous faisons un échange de Q/R. Ensuite une fois que le devis est accepté, c’est le retour des Q/R afin d’établir un mini cahier des charges.

Dans ce mini CdC, on y trouvera principalement, les goûts, mots clés et préférences du client.
Par ex : aime le rose, ne veut pas de bleu…
Le nom de sa marque signifie et représente tel ou tel truc à ces yeux et à ceux de ces clients. Le client fait une sélection des logos qu’il aime ou pas, afin de cerner un style, une envie. Je demande à avoir des photos des produits afin de m’imprégner de l’ambiance et de la personnalité du client.

Le CdC est un élément important à créer et à échanger avec le client, car beaucoup ne savent pas vraiment ce qu’ils souhaitent ou veulent. Donc il faut questionner, faire des propositions orales pour voir la réaction et susciter un avis.

La réflexion

Une fois que j’ai le cahier des charges, faut passer à la création, je prends quelques jours, à réfléchir, gribouiller, m’imprégner car les idées, la créativité ne vient pas forcément directement dès qu’un contact se crée, il faut que ça mûrisse mais pendant ce temps là, on ne pars pas en vacances, on regarde les concurrents du client, on regarde son site ou page facebook, ces produits, on fait des recherche, on repose des questions si besoin…

Les propositions

Plusieurs idées ont germés durant la phase de réflexion, maintenant on peut s’atteler à la création, aux tests. Illustrator devient notre meilleur ami pour cette phase. Dafont aussi, afin de trouver des typographies à associer aux logos. Il m’arrive aussi de jouer avec adobe color pour m’aider à assembler les couleurs, créer une palette.

Je soumet une première fois les propositions, ce qui me permet d’affiner encore plus les goûts du client, suite aux retours, soit on se focalise sur un et on passe à l’étape corrections, soit on refait des propositions.

A lire aussi : Bitmap VS Vectoriel ? Quel est leur utilisation ?

Creajoy-les dessous de la création d'un logo

Les corrections

Nous avons notre idée générale du logo, mais il faut affiner, la couleur, la typo, ajuster encore la forme… bref le fignolage. Nous entrons dans un jeu d’envoie de mail, qui peut parfois monter à 100, ce qui est énorme en temps passé pour des ajustements. Vous verrez surement chez d’autres graphistes des limitations à 2 ou 5 A/R de mails afin de réduire ce temps et donc les frais. Pour ma part, j’ai du mal à me contenter de 2 ou 5 corrections. Surtout lorsque je ne suis pas satisfaite et que le client n’ont plus. J’ai envie que nous soyons content du résultat et que le client se retrouve dans sa nouvelle image. Par contre, je sais dire « Stop » si à un moment ces corrections ne sont plus utiles car  par exemple, c’est l’hésitation de la cliente qui parle. A force de vouloir être trop perfectionniste, au final, on ne fait rien.

La livraison

Lorsque le travail est fini, je mets à disposition aux clients un fichier .eps (fichier vectoriel), .jpg et .png (fichier avec fond transparent) accompagné des codes hexadécimal de son logo et des noms des typographies utilisées.

Le prix

Lorsqu’on fixe les prix, nous prenons donc en compte l’ensemble des étapes énoncées (suivi, création, exécution). Nous faisons une estimation du temps que nous avons besoin d’allouer pour créer VOTRE logo. A cette estimation, nous rajoutons les droits d’auteurs qui comprennent la durée d’utilisation et la diffusion (régionale, européenne, mondiale) . Plus la durée et la diffusion est grande, plus les droits d’auteurs vont être élevé.

Voilà, vous en savez un peu plus sur la création de votre logo, j’espère que ces petites explications vous permettrons de mieux comprendre mon travail et ceux des autres graphistes.