Bonjour,

Je participe à l’organisation de festival depuis de nombreuses années. J’ai pu rencontrer de nombreux professionnels et vu de nombreux sites web. Cette année, j’ai organisé la convention epitanime 2016.En tant que webdesigner-graphiste, je me suis forcément posée sur le site web. J’ai du l’améliorer afin qu’il soit plus opérationnel. En parallèle, dans le cadre d’une mission freelance, j’ai réalisé le site du festival Mangalaxy.

Avec mon point de vue d’organisatrice et celle de webdesigner-graphiste, je souhaitais vous partager mes observations que je trouve indispensable pour que votre site soit le plus efficace. Afin qu’il séduise et permette de mobiliser de nombreux visiteurs.

Pourquoi un site ?

Lorsqu’on souhaite faire un site pour un festival, il faut penser qu’il va être le cœur de votre communication. Ce site va regrouper les infos pratiques, votre programmation… Toutes les informations que le futur visiteur aura besoin de savoir pour se projeter dans sa venue.

Pour que votre site et donc votre communication soit efficace, il faut que la conception de votre site web soit réfléchi en conséquence. Il faut donc que celui-ci réponde à quelques exigences que je trouve « obligatoire » à mon avis.

Voici ces points :

  • Responsive design : permet d’avoir un site qui améliore l’expérience utilisateur. Il s’adaptera à l’ensemble des supports numériques tel que l’ordinateur, le téléphone ou la tablette.
  • Arborescence claire : avoir un menu avec les infos pratiques et catégorisé de façon intelligente
  • Design : bien que j’ai une tendance à aimer le flat design (design epuré). Il faut avant tout que la charte graphique du site respecte celle du festival au niveau des codes couleurs ou de l’affiche.
  • Contenu de qualité : Ecrire des articles parlant de la programmation, des invités sans oublier les infos pratiques. Sans fautes d’orthographe et avec visuels.
  • Optimisation du référencement (SEO) : Il est souhaitable de bien réfléchir à la conception du contenu. Il faut qu’il soit référencer chez les moteurs de recherche.  C’est à dire qu’il faut déterminer un mot-clé, que l’article soit bien lisible avec des paragraphes, titres et sous-titres sans oublier les méta-descriptions.

Mes astuces pour créer

1 : Le support

Lorsqu’on créait un festival, nous n’avons pas forcément les moyens de faire un site sur mesure, pour cela je propose de faire un site sous wordpress. Les avantages sont multiples :

  • Un site clé en main avec back-office pour que la mise en ligne des contenus soit facile. Surtout pour les non-adeptes de l’html et autres complications possibles.
  • Un nombre hallucinant de template premium chez themeforest qui sont adaptés à un site de festival. Ils peuvent être optimiser pour que vous puissiez par exemple vendre vos billets directement sur votre site.
  • Des plugins qui permettent d’améliorer la création de pages dynamiques, d’optimiser son SEO, de rajouter un compteur, vendre des billets online…

Bien sûr il y a des contraintes comme dans chaque solution proposée, si vous voulez un template sur mesure, une fonctionnalité  très spécifique… Il faudra faire appel à un développeur, accompagné d’un webdesigner pour réaliser ce projet précis. Ça sera toujours moins chère que si vous faites le choix du sur-mesure totale mais ça restera une dépense. C’est pour cela qu’il est important que vous sachiez ce que vous souhaitez ou que si vous pouvez, vous soyez entourés de professionnels.  Comme une agence événementiel (par ex la wam-agency avec qui j’ai réalisé le site de mangalaxy) qui pourra vous aider à hiérarchiser les étapes de l’organisation ou un graphiste qui pourrait apporter son œil de communicant visuel.

2. Le B.A.B.A de l’arborescence

L’arborescence va être votre plan de site, la hiérarchisation des différentes pages. Nous allons commencer par le haut du site, la page d’accueil… quelles sont les informations que le visiteur doit trouver directement :

  • Infos pratiques => tarifs, lieux, horaires
  • Programmation => planning des activités, conférences, etc…
  • Exposants / Intervenants / Invités
  • Billetterie
  • Contact

Il est possible de rajouter un deuxième menu en bas de page (footer). Dans cet espace, vous pouvez rajouter les éléments du menu et sous menu.

3. Le contenu

Avoir un contenu de qualité est primordiale, hors les informations dites pratiques, il faut penser à communiquer et remplir le site de façon régulière afin que les moteurs de recherches indexent le site et qu’il soit remonté dans les résultats de recherche.

Pour avoir un contenu de qualité, il faut qu’il soit pertinent et utile pour le visiteur. Par exemple, présenter les différents intervenants et activités qui seront présents. Mettre le planning, les plans et listes des stands… Et n’hésitez pas à ce qu’il soit « optimiser » pour le référencement, utilisez le plugin Yoast SEO pour cela, il est facile de prise en main et vous aide beaucoup.

Associé à un bon contenu, c’est un grand plus d’avoir un community manager qui s’occupera de diffuser l’information de façon opportun et régulière sur les réseaux sociaux.

4. La billetterie

Il y a trois possibilités de ventes de billets :

  • Vous pouvez vendre vos billets à travers de gros réseaux de billetterie, tel que France Billet ou Ticketmaster. Grâce à ce réseaux, vos billets seront disponibles dans plusieurs magasins. Ce qui vous permettra d’avoir une visibilité accrue. Par contre, vous devrez verser une commission pour chaque billets vendu. Selon la billetterie, ça peut aller d’1,80 € à 1,50€ par billet.
  • Vous utilisez une billetterie online, tel que Weezevent. Sur ces plateformes, vous gérez vous-même la création des billets, gérer les invitations et surtout vous avez un suivi en tant réel des ventes. Vous pouvez aussi récupérer les mails des futurs visiteurs. Vous pourrez ainsi leur envoyer des mailing informatifs sur les nouveautés du festival. Les commissions sont plus basses, environ 99 cents.
  • Vous vendez vos billets directement sur votre site grâce à des plugins de billetterie. Le plus gros avantage, il n’y a aucune commission. Par contre, votre visibilité est beaucoup moins forte, il faudra redoubler d’effort pour vendre et donc communiquer très régulièrement.

Vous pouvez combiner l’ensemble des possibilités, par exemple,  pour l’organisation de la Convention Epitanime, j’ai opté pour le réseaux Ticketmaster, que nous utilisons depuis près de 10 ans et je l’ai combiné avec Weezevent. J’ai accès ma communication sur weezevent,  car je pouvais intégrer la billetterie directement sur mon site (et les commissions étaient moins importantes). Sur place, j’ai combiné les deux listes (ticketmaster et weezevent) et j’ai utilisé une douchette pour biper les billets électroniques (les bipbip comme à la caisse pour les scanner les codes barres :D).

Je pense que j’ai parlé de l’essentiel pour une premier article sur la réalisation d’un site de festival efficace, si vous avez des questions ou que vous souhaitez que j’apporte des précisions, n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

De plus,  vous souhaitez que je vous conseille dans la mise en place de votre site ou que je réalise pour vous le site de votre prochain festival, n’hésitez pas à m’écrire un petit message ! 🙂